Leadfoot Rivet

NĂ© de parents chanteurs d’OpĂ©ra et Ă©levĂ© dans un milieu amĂ©ricanophile, Alain Rivet, re-baptisĂ© “Leadfoot” (pied de plomb) par Larry Garner pour sa tendance Ă  appuyer sur le champignon, est l’un des premiers français dans les annĂ©es 60 Ă  chanter du blues, du rock et de la soul. Il tourne notamment avec des groupes comme les TURNIPS (avec Captain Mercier et Gil Neau) et les MURATORS (avec Alain Chamfort Ă  l’orgue) et publie son premier album solo sur RCA en 1975.

En 1979, il crĂ©e le groupe ROCKIN’ CHAIR avec (notamment) Claude Langlois et Patrick Verbeke, remplacĂ© bientĂ´t par Patrice Boudot-Lamot. Deux albums (assez colorĂ©s Country Music) vont paraĂ®tre, et le premier frĂ´le de très près le hit avec le titre “Soyez Nature” qui est (entre autres) programmĂ© intensivement sur EUROPE 1. Parallèlement Ă  ses tournĂ©es avec ROCKIN’ CHAIR, Leadfoot Rivet anime des Ă©missions sur Radio 7 et RFM et crĂ©e en 1986, avec Philippe Langlois le label Dixiefrog. Puis, de 90 Ă  97, il se tourne vers l’organisation de concerts et fait tourner la fine fleur du blues et soul US : Albert King, Junior Wells, Johnny Copeland, Little Milton, Bobby Bland, Bo Diddley, Wilson Pickett, John Hammond, Tommy Castro, Jimmy Thackery, Sue Foley et bien d’autres.

Mais il n’a pas lâchĂ© sa plume et en 1998 paraĂ®t sur Voodoo/Dixiefrog un album en 2 versions : la première totalement en français (“St Blues”) bientĂ´t suivie de son adaptation anglaise (“Bluesmaniac”). En 2004, il crĂ©e avec Neal Black et Nico Wayne Toussaint THE BLUES CONSPIRACY, un plateau blues Ă  gĂ©omĂ©trie variable (bientĂ´t suivi de la parution d’un album) et publie en 2007 un autre album en solo, “Greyboy Blues”.

Avec son nouvel album, « Welcome to my mongrel music world ! », Leadfoot RIVET a enfin fait la synthèse de son univers musical qui ne renie aucune de ses influences, blues principalement, mais aussi folk, soul, country music, rock voire jazz, fado, sòn, milonga et musiques orientales de diverses origines.

DISCOGRAPHIE